Vous êtes ici :   Communes > Assencieres > A propos du Village
  |  Connexion

 

Avez-vous déjà visité cette église ?

 

 

 

 


Si la réponse à cette question est affirmative et si vous habitez Assencières nul doute, vous serez convié au prochain repas des aînés du village !

Par  contre si vous ne l’avez jamais visitée je ne pourrai vous en vouloir…

En effet, les trois quarts de notre église de Saint Pierre et de Saint Paul sont tombés en ruine pendant la seconde guerre mondiale. Cette gravure est tirée du quotidien l’Est-Eclair d’avril 1954 et accompagnée d’un article dont je vous livre ici des extraits.

« Depuis 1920, l’église d’Assencières menaçait ruine […] Était-ce possible, à moins d’un miracle qu’elle renaisse un jour de ses ruines ? […] Un essai de restauration était sur le point d’être tenté en  1951. Sans résultat, courageusement la commune soldait la dette.

1954. Le miracle est prêt de se produire. Un travail de protection a déjà été entrepris pour sauver ce qui restait du chœur de l’église. »

 

 

 

 

 

 

C’est ainsi qu’en 1957, le 22 septembre précisément, Monseigneur Le Couédic évêque de Troyes a pu procéder à l’inauguration d’un lieu de culte principalement composé d’une abside (extrémité d’une église, derrière le chœur). Les vitraux classés avaient été enlevés par l’administration des Beaux-Arts et la cloche installée à l’extérieur de l’église, ne possédant plus de clocher, soutenue par une charpente en bois.

 


 

Si les premières pierres de l’église d’Assencières furent posées à la fin du XVème siècle et l’un de ses vitraux a pu être daté de 1510, sa cloche actuelle date seulement du XVIIème siècle ; comme le prouve le texte qui est gravé sur celle-ci :

« Jésus Maria. Fait l’an 1679.

Bénite par Mre Siméon Cubelin, curé de ce lieu.

Pour parrain, Mre Pierre Briel, Seigneur de Fontaine-les-Montaulin, demeurant à Troyes.

Pour marraine, Damoisel Anne-Marie Jaillant, femme de noble homme Claude Laurent, Advocat demeurant à Troyes.

Mre Nicolas Gilbert et Nicolas Congnasse Marguilliers.

Nicolas et Jean les Maréchal m’ont faite.

 


Comme l’illustrent ces photos notre église, même si elle arbore fièrement une végétation luxuriante, ne peut plus compter sur ces dimensions d’origine pour impressionner ses visiteurs : 21m50 de longueur par 12m20 de largeur et 5m50 de hauteur.

 

 

 

 

Un repère : la cloche se situe approximativement à l’endroit où fut autrefois l’entrée de l’édifice.

L’église d’Assencières fut remarquée pour ses vitraux et notamment le « Calvaire d’Assencières » qui fut exposé de nombreuses fois et en particulier au Louvre en 1968.

Bien sûr ces vitraux classés ont tous été déposés et confiés à l’administration des Beaux-Arts et ne sont pas visibles à Assencières, malheureusement.

 

 

 

C’est donc une visite virtuelle de notre église que je vous propose par cet article ; à défaut de patrimoine, il faut savoir ouvrir les livres et faire appel à l’imaginaire pour effectuer un travail de mémoire pour soi-même et les générations à venir.




        

L'église fut partiellement rénovée en 2016 (voûte et toiture) ainsi que son atypique clocher.